Concours BIM 2016 – Interviews à deux mois du rendu

A deux mois du rendu, les participants du BIM Concours 2016 organisé par le groupe POLANTIS France sont maintenant la plupart en train de plancher sur leur projet et faire bouillir leur neurones afin de réaliser un projet qui marquera les esprits tant par sa singularité et sont exemplarité que par la procédure de travail collaborative qui aura été mise en place dans l'équipe.

En effet, ce concours est l'occasion pour les participants d'expérimenter dans un cas pratique le principe du "Building Information Modeling " ou modélisation des informations du bâtiment sur une Maquette Numérique. Ils pourront ainsi expliquer leur organisation et comment c'est développer leur projet et les différentes phases de contrôles de leur Maquette via des échanges IFC ou natifs selon leur protocole choisi.

Le jury de ce concours, Présidé par  Mr Bertrand DELCAMBRE (Ambassadeur du numérique et Président du Plan Transition Numérique dans le Bâtiment) est constitué de grands noms du bâtiment et d'organisme comme Mr Alain BIRAULT (Directeur Nationale de Lafarge France), Mr Jacques Lévy BENCHETON (Architecte associé de l'agence Brunet Saunier Architecture,Président de BIM France), Mr Pierre MIT (Président de Médiaconstruct, Membre du comité du Plan de transition Numérique dans le Bâtiment), Mr Lionel BLANCHARD de LERY (Architecte-Urbaniste associé de l'Atelier B.L.M., Président du Club BIM Prescrire et Vice-Président de l'UNSFA), Mr André MORLET (Gérant d'Odyssée Lumière Export – ROSA), Mr Éric LEBEGUE (Chef de la division Innovations Numériques pour la Construction (INC) du CSTB) et Mr Itaï CELLIER (Architecte, Fondateur et PDG de Polantis).

Ils jugeront non seulement la modernité et l'innovation de la Maquette mais également la qualité de la démarche BIM mise en œuvre par les participants.

Retrouvez les interviews d'Alain BIRAULT et André MORLET sur les pages officielles du concours ou dans notre article.

Interview de Rony CHEBIB DG du Groupe BTP Consultants

Rony Chébib POLANTISArticle relayé du site officiel du concours BIM 2016 organisé par POLANTIS France

BTP Consultants a permis à plusieurs de ses salariés de suivre le Mastère spécialisé BIM de l’Ecole Nationale des Ponts et Chaussées.

Rony Chebib, son Directeur Général, raconte la démarche BIM de l'entreprise et sa relation aux architectes.

Quelle est la stratégie de développement de BTP Consultants concernant le BIM ?

Notre stratégie de développement sur les 5 années à venir fait la part belle aux investissements dans le domaine de l’innovation numérique et du digital, d’abord sur les problématiques d’organisation commerciale au service du développement mais également en matière de ressources humaines : formation du personnel pour accompagner le changement, MOOCs et e-learning, adaptation des métiers à la révolution BIM, etc. D’ailleurs, grâce au partenariat tissé avec le Mastère spécialisé BIM à l’Ecole Nationale des Ponts et Chaussées (ENPC), plusieurs salariés de BTP Consultants ont pu suivre le cursus et être parmi les premiers diplômés français dans le BIM.

En tant qu'acteur de la construction, que pensez-vous de cette nouvelle méthode de travail qu'est le BIM ?

Le BIM est une puissante méthode de travail collaboratif révolutionnant tous les métiers, y compris les nôtres. Cette révolution nous oblige à revoir de fond en comble nos procédures de travail et notre organisation opérationnelle. Elle exige surtout, et c’est là un point très positif, un changement d’état d’esprit chez nos ingénieurs et techniciens en les poussant à réfléchir à la véritable valeur ajoutée de nos métiers traditionnels comme le Contrôle Technique Construction ou la Coordination Sécurité et Protection de la Santé. Cette profonde remise en cause sera salutaire pour la profession et permettra à l’avenir de mieux exercer nos métiers en nous inscrivant le plus en amont possible dans le processus d’élaboration et de conduite des projets.

Comment prenez-vous en compte la généralisation du BIM dans vos pratiques ?

C’est une généralisation heureuse et inévitable. Nous nous y préparons en continu en réalisant les investissements nécessaires à chacune des étapes de conduite du changement : évolution dans nos procédures et méthodes de travail, acquisition de nouveaux outils, formation des chargés d’affaires, veille technologique, etc. Par ailleurs, dans le cadre de missions de contrôle sur certaines opérations pilotes en BIM, nous participons également à l’organisation d’un retour d’expérience enrichissant, qui nous permet d’ajuster voire corriger lorsque nécessaire, les procédures pratiques d’exercice de nos métiers.

Comme allez-vous accompagner le passage des acteurs de la construction au BIM ?

En étant nous aussi acteurs dans ce passage. BTP Consultants adapte l’exercice de ses métiers pour que le BIM soit, au-delà des attentes de ses clients, perçu et vécu par ses salariés comme une chance et non comme un risque. En transformant cette révolution (traduisant une rupture soudaine et violente) en évolution (changement progressif et continu), nous réussirons l’adaptation de nos métiers à ces nouveaux enjeux.

Quelles sont les relations de BTP Consultants aux architectes, aux prescripteurs ?

Nous nous considérons comme des partenaires des architectes et des prescripteurs. Nous sommes là pour les aider à mieux concevoir et à mieux prescrire. Nous ne sommes pas là pour brider leur créativité, mais pour l’accompagner et lui donner corps. Tel un catalyseur sans lequel la réaction chimique voulue n’a pas lieu. Un Contrôleur Technique ou un Coordonnateur SPS ne doit pas être un empêcheur de tourner en rond, mais un facilitateur qui ouvre pour les concepteurs - par son apport - le champ des possibilités techniques.

Pourquoi avoir fait le choix de sponsoriser le Concours BIM ? Qu'en attendez-vous ?

Je souhaitais nous enrichir de cette expérience pour que l’on apprenne encore davantage sur le BIM et pour mettre à profit ces enseignements au cœur de la conduite du changement en cours au sein de BTP Consultants.

Ce programme de pépinière d'entreprise vous séduit-il ?

Oui. Il est suffisamment dimensionné pour tester toutes sortes de réponses architecturales. Je suis convaincu que les rendus des architectes participants seront aussi variés qu’innovants.

Interview de Manon ROGER, Directrice Marketing & Communication chez POLANTIS et Modératrice du site officiel BIM Concours 2016

Nous suivons maintenant depuis plusieurs semaines l'évolution de ce concours au travers de son site mais également avec beaucoup d'échanges réalisés avec la modératrice et Directrice Marketing & Communication  Manon ROGER qui fait depuis le lancement officiel de ce concours un travail remarquable d'informations et de communication.

Toujours présente et disponible, elle a acceptée de répondre à nos questions.

Bonjour Manon, vous êtes Directrice Marketing & Communication chez POLANTIS France. Pouvez-vous nous parler un peu de vous, de votre parcours et nous présenter votre entreprise ?

Bonjour Stéphane, je suis arrivée chez Polantis en juin 2015. Auparavant, j'étais chef de produit/chargée de communication au Département Formations du Groupe Moniteur. J'y ai, par exemple, développé les formations sur le thème du BIM.

Dès mon arrivée chez Polantis, j'ai travaillé à la création et au lancement de la première édition du Concours BIM.

Pour un éditeur d’objets 2D/3D et BIM de produits industriels, comment vous est-il venu l’idée de créer ce concours ?

Itaï Cellier, le fondateur et PDG de Polantis, est architecte de formation et chez Polantis, les personnes qui conçoivent les objets sont aussi des architectes. Nous avons l'habitude de dire que nous sommes des architectes au service des architectes.

Nous voulions mettre en place une opération pour faire aimer et adopter le BIM : quoi de plus stimulant qu'un concours ? Nous avons aussi souhaité rendre la dotation (17 500 €) très attractive : travailler sur un concours est un investissement de temps et d'argent qu'il faut récompenser au mieux.

Nous ne nous contentons toutefois pas d'affirmer que nous faisons la pédagogie du BIM en lançant un concours : nous alimentons régulièrement le blog du concours avec des guides et des interviews et une web-conférence à destination des candidats qui veulent poser leurs questions aura lieu le 3 février à 17h .

Le Concours BIM 2016 a été lancé depuis maintenant près de deux mois. Sans donner de chiffre précis, quel est à ce jour le nombre de participants, le type d’équipes ?

Le concours a été lancé en décembre, un peu avant les vacances de Noël, nous suivions les inscriptions de près et nous avons eu quelques inquiétudes en ne voyant rien venir ! Heureusement, dès la fin des vacances, les candidats se sont manifestés. Nous sommes aujourd'hui à une petite cinquantaine d'inscrits : c'est très prometteur car les candidats ont jusqu'au 5 mars pour s'inscrire.

Plus il y aura d'inscrits, plus la qualité des projets remis sera élevée.

Les profils sont extrêmement variés : cela va de l'étudiant français niveau M1 à l'architecte polonais  avec plusieurs années d'expérience. Certains candidatent seuls mais la majorité des équipes sont constituées de deux personnes.

Nous estimons que dans un concours d'idée, tous ces candidats de niveaux différents ont leur chance et nous sommes très curieux de découvrir leurs projets.

Les débuts ont semblé assez difficiles dans l’interprétation de certains éléments du concours comme la notion de « jeunes architectes » ou celle de la propriété intellectuelle des rendus. Pensez-vous que les candidats ont maintenant calés ses questions et sont la tête dans le guidon pour respecter les délais ?

Effectivement, lorsque le concours a été lancé, il était destiné aux jeunes architectes et aux étudiants en architecture à partir du niveau licence validée. Nous pensions que c'est auprès d'eux qu'il fallait faire la pédagogie du BIM. Très vite, nous avons reçu des appels et des e-mails d'architectes confirmés qui se sentaient finalement très « jeunes » face au BIM. Il n'était pas juste de les laisser à la porte du concours. Nous avons donc fait le choix d'ouvrir les candidatures à tous, en gardant l'obligation d'avoir validé 3 années d'étude en architecture.

Un candidat s'est interrogé sur la propriété intellectuelle des rendus et ma réponse est simple : le projet remis appartient au candidat.

Concernant le niveau d'avancement des candidats, deux mois après le lancement, les questions que je reçois sont d'ordre plus technique. La web-conférence que nous organisons en partenariat avec BTP Consultants le 3 février sera l'occasion de répondre aux dernières interrogations.

En conclusion, nous pensons que les candidats sont rentrés dans le programme et que les choses se mettent en place. Mais nous nous doutons aussi que la culture de la charrette fait qu'un certain nombre de participants s'inscriront au dernier moment !

Quels seront d’après vous les suites de ce concours pour la ville de Bobigny ? Une opportunité de voir un jour un des projets des participants sortir de terre ?

Un article sur le concours vient de paraître dans le journal de la ville de Bobigny . La mairie de Bobigny assistera à la remise des prix et Agathe Heudier qui est notre contact au département Urbanisme de la ville indique que même si les propositions présentées ne préfigurent pas du projet final, elles peuvent constituer des pistes de réflexion pour l’aménagement du site.

Vous l'avez compris, le choix d'un site qui existe réellement permet d'abord aux candidats de  bénéficier des conditions du réel et de se projeter au mieux.

Un dernier petit mot sur l’association et la plateforme internet BIM Révolution…

J'ai découvert BIM Révolution à travers le compte Twitter qui est très actif ! Aucune actualité liée au BIM n'échappent à l'association.

Il y a beaucoup d’événements liés au BIM à Paris – le concours dont la remise des prix aura lieu le 7 avril n'échappe pas à la règle – et je comprends que cela peut être frustrant pour les professionnels qui ne sont pas sur place. Je trouve donc très pertinent de se fédérer autour du BIM dans une région.

Contact / Coordonnées : 

Manon Roger

POLANTIS - 46 rue René Clair - 75892 Paris Cedex 18 - 01 42 64 07 02

Merci Manon pour cette interview, nous ne manquerons pas de suivre au plus prêt ce concours et le contenu de son site et attendons avec impatience la web-conférence du 3 février 2016 à 17h. Bon courage à toutes les équipes et merci encore à POLANTIS pour ce concours.

Epilogue

Retrouvez l'ensemble des résultats de ce concours sur notre page : " Epilogue BIM Concours Polantis "

Posted in Actualités, Agenda, Concours and tagged , , , .

Laisser un commentaire