Retour sur la présentation scanner 3D FARO à Toulouse

Nous voici donc ensemble pour la présentation des outils scanners 3D de la Société FARO dans les locaux de l’Espace le Faubourg à Toulouse.

Pascal ERSCHLER de la Société KALLISTO de Toulouse, spécialisée dans l’intégration de solutions 3D et Christophe CESARI responsable Régional de la Société FARO sont donc les hôtes d’une quinzaine d’entrepreneurs de tous horizons pour cette journée de présentation des outils de numérisation laser 3D.

Réunion du 23 juillet 2015 Toulouse

Réunion du 23 juillet 2015 Toulouse

Présentation du scanner FOCUS 3D 130

Après une rapide présentation des deux Sociétés, nous passons dans le vif du sujet avec une première présentation du Scanner FOCUS 3D 130.

Scanner FOCUS 3D130

L’appareil d’un poids relativement faible de 5 Kg est livré avec un trépied en carbone afin de pouvoir le positionner à l’emplacement désiré. Il se compose de deux boîtiers regroupant l’ensemble des capteurs et du laser proprement dit en son centre avec un miroir rotatif.

Il peut être utilisé à l’envers ou dans n’importe quelle position pour les besoins du scan, voir même sur une perche pour les endroits inaccessibles.

L’ensemble des commandes et réglages, d’une grande simplicité, sont accessibles via un écran tactile sur une des faces du scanner. Une connexion wifi interne au boîtier permet également d’avoir accès à toute l’interface d’utilisation sur votre ordinateur portable ou une tablette tactile.

Sa batterie interne d’une autonomie de 5 heures permet d’avoir suffisamment de temps pour numériser un bâtiment entier en une seule journée.

Son laser de classe 1 a été spécialement développé afin de pouvoir prendre les scènes même sous un fort ensoleillement. La seul contrainte reste malgré tous les surfaces réfléchissantes tels que les miroirs, surfaces brillante et mate comme le métal poli et parfois les vitrages des menuiseries.

NB : Petit astuce de chantier pour ce dernier cas, il vous suffit de coller une bande autocollante sur la partie claire des menuiseries de façon à correctement récupérer sa surface et pouvoir durant le post-traitement modéliser sont vitrage.

Une carte SD Interne enregistre l’ensemble des scènes numérisées afin de pouvoir les stocker puis les exporter sur votre ordinateur pour exploiter les nuages de point via différent outils.

 Une fois la connexion Wifi établi, nous prenons la main sur les commandes et les paramétrages avec des profils prédéfinies ou personnalisés.

Paramétrages des commandes

La résolution ou le nombre de point (comme l’émission laser est angulaire, la densité de point est linéaire. En d’autres thermes, plus on est loin de la cible moins nous avons de points).

NB : La stratégie de travail de terrain est donc de baisser un peux la résolution et d’augmenter le nombre de scan.

La qualité ou vitesse de rotation du scanner est le nombre de fois où il va chercher le point. Plus on augmente la qualité plus la durée du scan est donc importante (sert essentiellement pour les scans sur des objets difficile à numériser ou dans des conditions laser difficile comme la géométrie et les matières réfléchissante mate ou brillante)

Le Bridage angulaire qui est par défaut de 360° / 305° (la seul chose qui manque c’est sous le trépied)

NB : Possibilité de bridé l’angle sur 90° mais sans trop d’utilité car quitte à y être autant tout prendre.

Couleur on/off : Pour la prise de photos. Permet de colorer les nuages de points de façon à connaitre la pigmentation d’un enduit de façade par exemple (prise de vue panoramique - adaptation automatique de la lumière - jusqu'à 70 mégapixels).

La commande « Start Scan » lance la numérisation avec une temporisation de 4 secondes pour permettre à l’opérateur de sortir du champ.

Données Techniques

  • Portée du FOCUS 3D 130 (bleu) : 130m
  • Portée du FOCUS 3D 330 (Gris) : 330m
  • Laser de classe 1 proche de l’infrarouge donc invisible à l’œil (travail dans le noir sans soucis) et est complètement inoffensif pour les yeux.
  • Equipé d’un GPS afin de facilité la géolocalisation lors du post traitement
  • Il possède une vitesse d’acquisition d’un million de point et d’une grande densité.
  • Inclinomètre pour retrouver le plan horizontal.
  • Boussole pour l’orientation des scènes
  • GPS pour une géo localisation (fonctionne uniquement en extérieur)
  • Altimètre pour recaler les altimétries des nuages.

Une fois le scan réalisé de la salle de présentation pour notre exemple qui n’aura duré pas plus de 4 minutes, nous avons accès à un aperçu écran du nuage réalisé afin de vérifier le travail d’acquisition et recadrer les paramétrages pour un scan complémentaire éventuel dans le cas où une zone aurait été mal acquise.

Présentation du scanner FREESTYLE 3D

Vient ensuite la présentation de Vincent FREREBEAU, qui prendra dorénavant la suite de Christophe CESARI comme responsable Régionale de FARO France, pour nous présenter le dernier né de la gamme, Le FREESTYLE 3D.

Celui-ci ayant été spécialement développé en complémentarité du FOCUS 3D afin de combler les difficultés de celui-ci à numériser des endroits difficile d’accès.

Une présentation Youtube sur son utilisation vous sera plus explicite...

scanner 3d a main faro-freestyle-3d-000785223-product_zoom

Grace à ses capteurs intégrés, sont fonctionnement repose sur une cellule photométrique qui projette une grille laser virtuelle relativement plate et de deux capteurs CCD supérieurs qui fonctionnent en stéréo tel deux yeux afin d’analyser les déformations de cette grille et réaliser ainsi la formation du nuage de point. Un capteur centrale permet quant à lui d’analyser la texture et un flash annulaire de voir correctement la zone de travail même dans les endroits les plus sombres.

Il est donc connecté à une tablette tactile (fournie ou non dans le kit) pour régler les paramètres relativement simples et visualiser l’acquisition en temps réel. On peut donc travailler sans aucune contrainte carte l’ensemble est entièrement portatif avec moins d’un Kg.

Une plaque de calibration permet avant toute numérisation de calibrer l’appareil in situ et d’obtenir ainsi une balance correcte des blancs. Les textures d’acquisition se rapprocheront ainsi au plus près des textures réel.

Lors de l’acquisition, nous observons en temps réel la présence de points vert (niveau de contraste et de volume) permettant au scanner de se repositionner en temps réel. Une coloration jaune (nuage de point pouvant être perfectionné) se forme petit à petit durant le balayage de la zone de travail par l’opérateur puis cette coloration se transforme en vert une fois que la qualité du nuage est optimum. On peut ainsi de manière intuitive réaliser la numérisation de la zone ou de l’objet à numériser.

Le Scanner FREESTYLE 3D permet de numériser de 50 cm jusqu’à 3 mètres avec 8 m3 en une seul acquisition. Sa densité de point reste sensiblement la même que celle du FOCUS 3D d’où l’intérêt d’une complète complémentarité surtout lors du post-traitement des nuages sur l’outil logiciel SCENE.

La présentation de ces deux scanners de la gamme FARO se termine par une rapide présentation des outils logiciels fournis avec les scanners comme SCENE, et Vertusoft, un plugin permettant de faire le lien entre le logiciel SCENE et le logiciel REVIT mais ceci feras l’objet d’un prochain article.

Vous pouvez néanmoins toujours aller faire un tour sur la plateforme de téléchargement des appli du logiciel SCENE

Ou bien encore sur le site de KUBIT France récemment acquise par la société FARO

Cette présentation très conviviale se termine enfin par quelques ateliers de prise en main des scanners et d’un échange autour d’un petit apéritif.

En conclusion, votre serviteur a été très impressionné par la simplicité d’utilisation des deux scanners et les rendus de nuages sont remarquablement précis. Nos hôtes connaissent parfaitement leur sujet et sont d’un grand professionnalisme. Un réel potentiel de ces équipements dans le secteur du bâtiment est à envisager bien que je sois certains que le travail du post-traitement et du retro-ingeniering sera, comme a pu me le préciser un participant de cette réunion, un travail relativement long et fastidieux malgré un panel de logiciels et d’outils de traitement des nuages de point.

Un autre dernier petit bémol reste le prix d’acquisition de ces « jouets » pour adulte pour lesquels vous devrez compter 5 chiffres devant la virgule. Le retour sur investissement peux donc être rapide à conditions d’avoir un certains potentiel de marché déjà accessible.

Posted in Equipements Techniques and tagged , , , .

Laisser un commentaire